Attention danger ! Blog redoutable...
Plus de 1500 articles sur l'Inde et son cinéma, plus de 350 films notés et annotés, quelque 300 chansons commentées, plus de 1200 références classées, des extraits d’émissions indiennes, un jeu aux trophées vintage...
Vous allez devenir addicts. Vous êtes prévenus !

mardi 31 mai 2011

Ciné-club : Rajendra Kumar (1929-1999)





Né dans l'ouest du Penjab, qui fait maintenant partie du Pakistan, Rajendra Kumar reste en Inde après l'indépendance, et commence à jouer après avoir laissé passer les années chaotiques qui suivent la partition.
Il tourne son premier film, Jogan (Kidar Sharma) en 1950 avec Nargis et Dilip Kumar, puis quelques autres sans grand succès.
Ce n'est qu'en 1957, avec Mother India, où il interprète un fils de Nargis, que la profession commence à s'intéresser à lui.
Il devient alors l'un des acteurs les plus cotés des années 1960.

Films romantiques et dramatiques se succèdent dans les années 1960 où ils atteignent souvent leur jubilé d'argent (25 semaines à l'affiche) ou d'or (50 semaines). Le fait qu'il soit doublé par Mohd. Rafi dans ses chansons est sans doute aussi un atout important.
Pendant cette période faste, il est nominé 4 fois aux Filmfare pour Dil Ek Mandir (C.V. Sridhar, 1963), Sangam (Raj Kapoor,1964), Ayee Milan Ki Bela (Mohan Kumar,1964),  et Arzoo (Ramanand Sagar,1965).
Le début des années 1970, qui marque l'arrivée d'une nouvelle star masculine, Rajesh Khanna, voit la notoriété  de Rajendra Kumar baisser considérablement. Les offres se font rares, les films ne marchent plus, jusqu'en 1978 où il tourne avec Nutan Saajan Bina Suhaagan (Saawan Kumar).
Dans les années 1980, il ne joue plus que des seconds rôles, et devient producteur au début des années 1990 pour lancer son fils Gaurav Kumar (qui a épousé une sœur de Sanjay Dutt, autrement dit une fille de Nargis et Sunil Dutt).

Mother India (1957). Héroïque
Avec Sunil Dutt et Nargis
Est-il encore besoin de vous conter l'histoire de cette paysanne âgée qui se remémore sa vie troublée dans son
village ?
Je vous renvoie à la page du réalisateur Mehboob Khan au cas où vous auriez subitement perdu la mémoire !
Et voici d'autres documents relatifs à ce film, comme une des nombreuses affiches, ou la couverture du dossier de presse.
Le maquillage de Sunil Dutt m'a toujours fait sourire. Pas vous ?
Notre avis : 3/5

Dil Ek Mandir
(1963). Mélo. n&b
Avec Meena Kumari
Ce mélo, adapté d'un film tamoul, est un exemple du genre. Voyez plutôt.
Dans un couple, le mari est atteint d'un cancer. A l'hôpital, le médecin qui le soigne est l'ancien petit ami de l'épouse. Bon. Un jour, le mari l'apprend et conseille à son épouse d'épouser son médecin s'il meurt. Bon. Le malade doit subir une importante intervention chirurgicale qui doit être réalisée par son médecin qui y met toute son énergie. Tant est si bien que... il meurt d'épuisement. Quelle imagination !
A voir pour les 3 acteurs.
Réalisateur : C.V. Sridhar
Héroïne : Meena Kumari
Héros : Rajendra Kumar, Raaj Kumar
Compositeurs : Shankar-Jaikishan
Chanteurs : Lata, Mohd. Rafi
Notre avis : 2/5

Sangam
(1964). Drame amoureux
Avec Vijayantimala
Trois amis d'enfance (une fille et 2 garçons) grandissent ensemble. Les 2 jeunes hommes sont amoureux de la jeune fille. Dépité par le refus des parents de la belle, l'un d'eux s'engage dans l'aviation en confiant sa chérie à son ami.
L'aviateur étant déclaré disparu, les 2 amis restants décident de se marier, mais le disparu réapparaît...
Devenu un classique, ce film est le premier réalisé en Technicolor par Raj Kapoor. Il va aussi lancer la mode des tournages "exotiques" en Europe (comme dans le voyage de noces du film).
Réalisateur : Raj Kapoor
Héroïne : Vijayantimala
Héros : Raj Kapoor, Rajendra Kumar
Compositeurs : Shankar-Jaikishan
Chanteurs : Lata, Mahendra, Mukesh, Mohd. Rafi
Notre avis : 2,5/5

Ayee Milan Ki Bela
(1964). Comédie
Avec Saira Bano
Un jeune homme rentre de l'étranger dans son village où il retrouve son ami d'enfance. Tous deux ont beaucoup de points communs, en particulier leur date de naissance et leur amour pour la même jeune fille...
Cette charmante comédie nous montre un Rajendra moqueur face à un Dharmendra qui joue pour une rare fois, un rôle de méchant. Excellentes chansons.
Réalisateur : Mohan Kumar
Héroïne : Saira Bano
Héros : Rajendra Kumar, Dharmendra
Compositeurs : Shankar-Jaikishan
Chanteurs : Asha, Lata, Mohd. Rafi
Notre avis : 2,5/5

Et aussi : Dhool Ka Phool (Mélo, Yash Chopra, 1959), Kanoon (Justice, B.R. Chopra, 1960), Mere Mehboob (Harnam Singh Rawail, Amour, 1963), Suraj (Comédie cape et épée, T. Prakash Rao, 1966)

Aucun commentaire:

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...