Attention danger ! Blog redoutable...
Plus de 1500 articles sur l'Inde et son cinéma, plus de 350 films notés et annotés, quelque 300 chansons commentées, plus de 1200 références classées, des extraits d’émissions indiennes, un jeu aux trophées vintage...
Vous allez devenir addicts. Vous êtes prévenus !

jeudi 22 janvier 2009

Retour d'Inde : peintures murales du Tamil Nadu

A l'approche des élections, la jungle des villes du Tamil Nadu voit apparaître d'énormes panneaux imprimés de plusieurs mètres de haut qui barrent la vue ; impossible de ne pas remarquer les candidats géants présentés par chaque parti.
Plus discrètes, mais plus artistiques, les peintures murales politiques sont des œuvres éphémères qui seront recouvertes par d'autres peintures aux élections suivantes. Elles sont souvent signées et donnent le contact téléphonique de l'artiste ; après avoir appelé le peintre K. Hari, nous le rencontrons à un coin de rue à Chennai. Il est jeune, n'a jamais pris de cours de dessin ou de peinture et s'est formé tout seul en s'exerçant chez lui. Il nous emmène jusqu'à sa dernière œuvre (ci-dessus) qui représente Jayalalitha, ancienne actrice à succès entrée en politique en 1981 et élue au poste de Chief Minister de l'Etat du Tamil Nadu de 2001 à 2006. Elle est maintenant le leader de l'opposition à l'Assemblée du Tamil Nadu. Comme ici, son image est souvent associée à celle de l'acteur M.G.R. devenu lui aussi Chief Minister en 1977, et dont la mort en 1984 donna lieu à des émeutes qui firent des dizaines de morts dans l'Etat. L'adoration des acteurs au Tamil Nadu dépasse vraiment tout entendement pour un Occidental.
Les autres personnages récurrents des peintures murales sont l'actuel Chief Minister, Karunanidhi (avec les lunettes noires), déjà élu 5 fois depuis 1961, associé à son fils Stalin, qu'il vient de nommer trésorier de son parti, le DMK.
Les peintres sont recrutés par les partis pour exécuter des portraits ou peindre des slogans sur les murs. Parfois, on en voit un "préparer le terrain" en passant une couche de peinture blanche sur un mur pour délimiter sa surface, et en inscrivant le nom du parti auquel il est destiné. L'exécution de l'œuvre est rapide (3 jours environ) et les peintres n'ont aucune notion de la valeur artistique de leurs réalisations. Nous, on aime beaucoup.
Les deux dernières peintures, non terminées, ornent des murs à Madurai.

2 commentaires:

ferdinand lacour a dit…

MGR n'est pas décédé en 1984, mais en 1987, le 24 décembre...

ferdinand lacour a dit…

MGR n'est pas décédé en 1984, mais en 1987, le 24 décembre...

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...