Attention danger ! Blog redoutable...
Plus de 1500 articles sur l'Inde et son cinéma, plus de 350 films notés et annotés, quelque 300 chansons commentées, plus de 1200 références classées, des extraits d’émissions indiennes, un jeu aux trophées vintage...
Vous allez devenir addicts. Vous êtes prévenus !

mardi 23 novembre 2010

Ciné-club : Aishwarya Rai Bachchan

Née en 1973 au Karnataka (Sud de l'Inde), Aishwarya Rai se fait d'abord remarquer dans le mannequinat et ses nombreuses publicités, puis en devenant Miss Monde en 1994.
Dès 1997, elle tourne son premier film, Iruvar (Mani Ratnam, 1997), au Tamil Nadu.
L'année suivante, le film Jeans (S. Shankar) lui apporte un peu plus de notoriété et de succès, principalement au Tamil Nadu.
Remarquée par Sanjay Leela Bhansali, en 1999, elle est l'héroïne de Hum Dil De Chuke Sanam qui lui apporte ses premières récompenses de meilleure actrice dans diverses compétitions en Inde.
C'est surtout Devdas (toujours Sanjay Leela Bhansali, 2002),  qui va faire d'elle une vedette connue en Occident.
Après un passage à vide de 2 années, où elle tourne cependant au Bengale, elle fait un retour de choc dans le cinéma hindi avec Dhoom 2 (Sanjay Gadhvi, 2006).
Ses diverses tentatives dans le cinéma occidental s'avèrent peu concluantes pour sa carrière (Coup de foudre à Bollywood, en 2004, La Maîtresse des épices en 2005, La Dernière Légion en 2007, La Panthère rose 2 en 2009).
C'est véritablement en Inde qu'elle est considérée comme une artiste et non comme une belle représentante indienne d'une marque de maquillage internationale.
Avec Guru (Mani Ratnam, 2007) et Jodhaa Akbar (Ashutosh Govariker, 2008), elle connaît de nouvelles nominations et récompenses, et 2010 voit sortir Robot - Endhiran, en tamoul - (S. Shankar), puis Action Replayy (Vipul Shah) et Guzaarish où elle retrouve le réalisateur Sanjay Leela Bhansali.

Hum Dil De Chuke Sanam (1999). Amuuur
Un célèbre chanteur hindoustani reçoit dans sa famille un élève NRI venu d'Italie. Ce dernier tombe amoureux de la fille cadette et vice versa, alors qu'un mariage a déjà été arrangé pour elle.
Le mari, voyant l'humeur maussade de son épouse, va l'aider à retrouver son premier amour... Alors...
Tourné au Gujarat, au Rajasthan et à Prague (qui est sensée être une ville d'Italie !), ce film à la mise en scène bhansalienne est un bon cru parfois altéré par des scènes un peu ridicules dans la première partie.
Réalisateur : Sanjay Leela Bhansali
Héroïne : Aishwarya Rai
Héros : Salman Khan
Compositeurs : Ismail Darbar, Anjan Biswas
Chanteurs : Kavita, Alka, Udit, Hariharan, KK, Shankar
Chorégraphes : Saroj Khan, Natbar Maharana
Notre avis : 3,5/5

Devdas (2002). Drame
Je pense que tout le monde connaît déjà, non ? Bon, un petit rappel de ce classique bengali. Amis depuis l'enfance, un jeune homme et une jeune fille ne peuvent se marier car la jeune fille, dont la mère a été danseuse, est de caste inférieure. Le jeune homme tombe dans l'alcoolisme et va se consoler auprès d'une prostituée au grand cœur.
Une mise en scène un peu too much compensée par de superbes ballets. SRK a fait mieux depuis...
Réalisateur : Sanjay Leela Bhansali
Héroïne Aishwary Rai
Héros : SRK
Compositeurs : Ismail Darbar, Monty
Chanteurs : Shreya, Kavita, Udit, KK, Vinod Rathod
Chorégraphes : Saroj Khan, Vaibhavi Merchant, Birju Maharaj
Notre avis : 3,5/5

Raincoat (2005). Huis clos intimiste
A Calcutta, une jeune femme reçoit la visite de son ancien fiancé qui recherche de l'argent pour créer son entreprise. Tous deux vont se rappeler les temps passés tout en essayant de cacher leur situation financière actuelle. La vérité finira par se savoir.
L'action de ce film d'auteur, qui se déroule dans un appartement vieillot et sombre permet de découvrir un autre visage des deux héros plus habitués aux feux de Bollywood.
Réalisateur : Rituparno Ghosh
Héroïne : Aishwarya Rai
Héros : Ajay Devgan
Compositeur : Debajyoti Mishra
Chanteurs : Shobha Mudgal, Hariharan
Notre avis : 3/5

Jodhaa Akbar
(2008). Romance historique
Au XVIe siècle, l'Empire moghol, qui est déjà très étendu voit arriver à sa tête Akbar, un fils d'Humayun, donc musulman.
Désireux d'attirer dans son camp les Rajpouts récalcitrants, il fait un mariage politique et épouse une princesse rajpoute hindoue. Ici commence le combat d'Akbar pour gagner le cœur de son épouse qui se considère comme un pion sur l'échiquier politique.
Diverses réformes pro-hindoues vont la faire flancher.
Très bien accueilli par le public (c'est du grand spectacle), mais moins par les historiens, le film s'est vu interdire par les associations rajpoutes dans une partie du Rajasthan. Sa carrière internationale et dans le reste de l'Inde a largement compensé le manque à gagner local. Il gagne une vingtaine de récompenses en Inde et à l'étranger.
Réalisateur : Ashutosh Gowariker
Héroïne : Aishwarya Rai
Héros : Hrithik Roshan
Compositeur : A.R. Rahman
Chanteurs : Madhushree, Mohd. Aslam, Javed Ali, Sonu Nigam
Notre avis : 3,5/5

Et aussi : Taal (Amour et musique, Subhash Ghai, 1999), Chokher Bali (Passion esthétique, bengali, Rituparno Ghosh, 2003), Provoked (Violence conjugale, Jag Mundra, 2006, Sarkar Raj (Politique business, Ram Gopal Varma, 2008)

4 commentaires:

La Petite poule noire a dit…

Tu arrives à parler de la belle Aishwarya sans tomber dans le people, tu es très forte Sally ;)
Bises de Bordeaux (je commente moins mais je continue à venir fréquenter ce lieu, la preuve ...)

Sally-Francois a dit…

Oui, je suis plutôt allergique à ça.
Maintenant, je me demande si Aish va dépasser Kajol dans les messages les plus consultés, à mesure que le temps passe !

Anonyme a dit…

Franchement , pour moi , Kajol est bien meilleur actrice qu'elle ! Parce que Kajol ,le monde la connait pour son talent !Et Aishwarya Rai juste parce qu'elle fait l'Oréal ! En plus , ses films sont sans intérêt !(sauf ceux qu'on a citée ,et encore ) ! M'enfin...

Patrick Sayet a dit…

C'est Aush qui m'a fait découvrir Bollywwod avec sa beauté incomparable dans Coup de foudre à Bollywood, puis HDDCS et Devdas. Mais j'ai vite déchanté et vu que son talent d'actrice est proche du néant de son mari et le terme mariage arrangé leur va comme un gant car il ne sont crédible en couple ni à l'écran ni au naturel. Dans Robot elle fait preuve d'une vulgarité à pleurer, Action Replayy aurait pu être génial avec une autre actrice tant sa vulgarité (qui correspond pourtant au personnage) est mal jouée et donne envie de lui donner des claques. En bref une beauté physique incomparable mais un charisme de borne kilométrique mal repeinte.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...