Attention danger ! Blog redoutable...
Plus de 1500 articles sur l'Inde et son cinéma, plus de 350 films notés et annotés, quelque 300 chansons commentées, plus de 1200 références classées, des extraits d’émissions indiennes, un jeu aux trophées vintage...
Vous allez devenir addicts. Vous êtes prévenus !

vendredi 17 juillet 2009

Familles du cinéma hindi : les Ganguly, alias Kumar

Originaires du Bengale, les Ganguly se firent connaître au cinéma sous un autre nom, celui de Kumar.
Les trois frères Ganguly, Ashok, Kishore et Anoop formèrent leur toile cinématographique, par le biais de leurs mariages, qui les lia aux Mukherji (par la sœur d'Ashok). Je ne citerai ici que ceux qui ont eu une réelle influence sur le cinéma indien.

Ashok Kumar (1911-2001)
C'est par hasard qu'il commença sa vie d'acteur en 1936 en remplaçant un acteur malade. Il travaillait à l'époque aux Bombay Talkies, société de production à la création de laquelle il avait contribué. C'est ainsi que commença une carrière longue de 60 ans et de près de 300 films !
D'abord connu grâce à quelques films avec Devika Rani (voir années 30), dont la forte personnalité lui faisait d'ailleurs de l'ombre, il changea de partenaires et s'imposa avec d'autres actrices par son jeu naturel, très différent du jeu théâtral de l'époque.
Il n'hésita pas à interpréter les anti-héros en 1943 dans Kismet qui fut l'un des plus gros succès du box-office indien. Puis ce furent les années du film noir où il interprétait criminels ou policiers avec le même sourire, une cigarette toujours à portée de main. La cigarette ne le quittait pas, même quand il jouait les médecins dans un hôpital !
A la fin des années 1960, il passa aux rôles de pères puis de grands-pères. Ce sont ces années qui lui apportèrent le plus de récompenses grâce à Rakhi, Afsana, Gumrah et Aashirwad.
Après s'être éloigné des plateaux à partir des années 1980, on le revit comme présentateur à la télévision. Très aimé de la profession, qui le surnommait amicalement dadamoni, il laissa le souvenir d'un acteur affable et dévoué à son métier.

Kishore Kumar (1929-1987)
Le plus jeune frère d'Ashok prit la même voie que lui, mais commença par être chanteur de play-back aux Bombay Talkies. Il tourna son premier film avec son frère en 1946, cependant il ne commença véritablement sa carrière d'acteur qu'en 1951, tout en restant chanteur de play-back, ce qu'il préférait.
Il doit son succès de chanteur à S.D. Burman qui l'employa souvent pour interpréter les chansons qu'il composait. Après le décès de S.D. Burman, c'est son fils, R.D. Burman qui continua de lui composer des chansons.
Connu pour ses excentricités, Kishore Kumar réussit néanmoins dans le registre des acteurs comiques, et resta chanteur de play-back pendant plus de 20 ans.
Sa deuxième femme (sur un total de 4 !) fut la rayonnante Madhubala.

Madhubala (1933-1969)
Madhubala commença sa carrière dès l’âge de 8 ans, et joua des rôles d’enfants pendant 5 ans environ. Sa carrière de jeune adulte débuta dès 1947 face à Raj Kapoor dans Neelkamal, puis elle devint rapidement une star en 1949 grâce à Mahal de Kamal Amrohi. Aussi douée dans les comédies (Chalti Ka Naam Gadi face à Kishore Kumar, qu’elle épousera plus tard) que dans le drame comme le célèbre Mughal-E-Azam, elle tourna de nombreux hits où elle apporta sa candeur et son air innocent qui firent battre bien des cœurs, dont celui de Dilip Kumar. Sa brillante carrière fut interrompue par une mort prématurée due à une maladie cardiaque.

1 commentaire:

DILIPIN a dit…

Dans les Ganguly il y a aussi une délicieuse actrice des années 80 qui est un peu tombée à la période la moins intéressante du cinéma indien, Anuradha Patel. On la revoit depuis quelques années dans des rôles de mères, dans Jaane Tu... Ya Jaane Na et dans Aisha

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...